arrow Les entreprises du bâtiment et les industriels entre le marteau et l’enclume, le chômage partiel contesté

Le flou règne pour le secteur du Bâtiment et de l’industrie, en effet, alors que le ministère de l’Intérieur, détaillait au premier jour de confinement « les mesures de restriction pendant la pandémie, s’agissant de la poursuite de l’activité économique« . Il invitait « les personnes qui exercent une activité qui les oblige à travailler en extérieur (les chantiers de bâtiment et travaux publics notamment) doivent la poursuivre »

Dans le même temps, les services de la direction du travail (Direccte) ont rappelé que « les mesures dites gestes barrières sont indispensables et la promiscuité entre les personnes est à éviter de façon impérative ».

Compte tenu de ces informations, nombreux chantiers ont été stoppés immédiatement. Entre le marteau et l’enclume, la profession estime se retrouver prise aux pièges entre d’un côté des injonctions visant à maintenir un niveau d’activité et de l’autre le respect des consignes sanitaires pouvant engager la responsabilité du chef d’entreprise.

De plus, les chefs d’entreprises du bâtiment et de l’industrie se trouvent confronté à des problématiques techniques, de nombreux clients ont tout simplement annulé les commandes en-cours et les fournisseurs de matériaux de construction ont fermé empêchant l’approvisionnement des entreprises du bâtiment.

Les premières réponses de la Direccte sont donc arrivées cette semaine et nous constatons à ce jour un refus du chômage partiel pour les activités du bâtiment et de l’industrie.

Ces dispositions devraient évoluer et cela nécessitera très probablement un arbitrage tant sur les causes réelles mais aussi en fonction de l’activité.

Bruno Le Maire, ministre de l’économie a indiqué ce matin Vendredi 20/03 qu’il comprenait les décisions prises par les syndicats demandant la suspension des chantiers et qu’il souhaitait « un travail engagé par la ministre du Travail Muriel Pénicaud et la Fédération française du bâtiment » afin de définir un protocole pour les salariés de ce secteur sous 24 à 48h reprenant des règles sanitaires strictes qui devront s’appliquer sur tous les chantiers.

Vous retrouverez dans le lien suivant les mesures barrières à mettre en place permettant de sécuriser le travail de vos salariés

https://travail-emploi.gouv.fr/IMG/pdf/coronavirus_entreprises_et_salaries_qr_17032020.pdf

Nous vous tiendrons informé dès que des précisions nous serrons apportées.